Updating Cart For Gift...
Mon Panier
Payer en 2, 3, 4 fois dès 250€ - Livraison offerte dès 200€ - Échanges gratuits
Margaux Avril-desktop Margaux Avril-mobile

Margaux Avril

C’est une « touche à tout » curieuse et hypersensible. Et l’on retrouve un peu de tout ça dans ses chansons, ses photos et sa carrière. En attendant de reprendre le chemin des studios prochainement, Margaux bûche sur son site de photographies sur lequel on pourra retrouver son travail, ses inspirations, ses moodboards, ses rencontres et plus encore… En parallèle, cette franco-américaine passionnée fait du conseil en communication digitale à son compte pour Maison Matisse, Cotton Bird et bien d’autres. Bref, Margaux a des millions d’envies et espère seulement avoir le temps de toutes les réaliser !

Quel est ton lien avec Charlotte - Mister k., comment as-tu connu la marque ?

Par le bouche à oreille, il y a quelques temps déjà. J’ai découvert Charlotte, son parcours, son engagement et ses valeurs qui m’ont interpellée. J’apprécie sa détermination et sa philosophie de la vie. Pendant le confinement elle a abordé le sujet de l’hypersensibilité qui me touchait particulièrement et nous avons beaucoup échangé à ce propos.

Qu’est-ce que Mister k. représente pour toi ?

C’est plus qu’une marque, ce sont des valeurs fortes de respect, de combativité, de confiance, de prise de risque… Mais c’est aussi des matériaux de qualité et des pièces intemporelles, le tout dans une démarche zéro gâchis.

La pièce Mister k. à laquelle tu rêves de succomber ?

Je rêve du costume Ariane & Marcel en velours lisse vert forêt ou d’un pull Dylan ! Je me retrouve complètement dans le vestiaire Mister k. composé de basiques que l’on va pouvoir twister et porter de manière différente, et qui durent dans le temps !

Ton livre de chevet ?

Autoportrait au radiateur de Christian Bobin. C’est un auteur que j’adore. C’est une sorte de journal intime à la fois poétique et dramatique.  Et La vie devant soi de Romain Gary, je l’ai lu jeune mais il m’a marquée.

Notre mantra qui te correspond le mieux ?

Wild… je suis assez spontanée et ne rentre pas forcément dans une case, je me laisse guider par l’instinct dans ma vie privée comme professionnelle.  

Quels sont les 3/4 tips "zéro gâchis" que tu t'appliques au quotidien ?  

Alors, j’utilise mon marc de café pour en faire un gommage ! Je n’achète plus que des bouteilles en verre que je recycle en gourde, carafe ou vase, et je cuisine aussi les restes en m’inspirant souvent du site quefaireavec.com.

Un podcast à nous recommander ? 

J’aime beaucoup Remède à la mélancolie sur France Inter et Le goût de M.  Dans un autre registre, j’ai une amie qui a créé Prude, un podcast sur le sexe avec des témoignages très décomplexés, à écouter seule ou en couple !    

Ta destination rêvée pour un WE ressourçant en France ? (Pourquoi ?)

Difficile de choisir ! Voir la mer a toujours un effet magique et incomparable. Je suis d’ailleurs complètement amoureuse de la Méditerranée mais la Bretagne a aussi quelque chose de très fort, quasiment mystique. Je dirais Les Bords de Mer à Marseille ou l’Abbaye des Vaux de Cernay dans un esprit très Harry Potter !      

Ton compte IG coup de coeur du moment ? 

Celui de @maison_matisse qui est l’un de mes clients ! Et @palmheightsgc pour une bonne dose de soleil. 

Ta cantine à l'heure du déjeuner ? Ou ton spot favori pour un dîner entre amis ?  

Augustin Marchand d’vins juste en bas de chez moi dans le 6ème, que des bons produits frais à grignoter ou Le Petit Suisse, bistrot typique où les serveurs sont adorables ! Et j’ai récemment été chez Mieux dans le 9ème, c’était délicieux !  

Ta citation préférée ?   

Une de ce fameux auteur :

« Les deux grandes puissances du monde sont l’audace et l’amour. Elles vont de pair. L’audace secourt l’amour, et l’amour est école d’audace. Tu m’as donné l’exemple de l’audace d’aimer. » 
- Christian Bobin.
   

Et une autre qui me fait penser à nos conversations avec Charlotte :

« Je suis doué d’une sensibilité absurde. Ce qui érafle les autres me déchire le coeur »  
- Gustave Flaubert.