Updating Cart For Gift...
Mon Panier
Livraisons prévues avant Noël et en janvier pour les produits en réservations - Livraison offerte partout en France uniquement sur les produits en stock, pendant le confinement.
Post 34 : Légèreté.-desktop Post 34 : Légèreté.-mobile

Post 34 : Légèreté.

Hello

Un post de ma plume #clavier ! yeah !!

Attention nouveau vidage de saK , âmes sensibles s’abstenir !

Le cancer peut rendre … euh comment dire « relou » …Excusez-nous… Oups

Surtout après, disons que ça nous plonge souvent dans des réflexions mystiques, essentielles, bah oui quand t’as touché du doigt la crainte d’y passer , tu ne te poses pas les mêmes questions que les gens qui vont bien …

D'un côté le plan d'action « good mood » est copieux, d'un autre côté, le Cancer isole, c’est indéniable, donc si on n'a pas envie de devenir chaman ou bonne soeur, gardons parfois pour notre jardin secret (notre psy indispensable ou un cercle d’initiés, crew trié sur le volet au hit parade des bienveillants) nos réflexions transcendentales, qui peuvent sacrément emmerder le commun des mortels..

Alors attention ! je ne dis pas de ne pas en parler, SURTOUT pas , mais trouver une voie vers la réinsertion sociale, c’est aussi écouter les dramas du spectre existentiel des autres.

Si tu passes ta vie à ne vouloir que toucher l’essentiel tu deviens comment dirais je … euh… ben un peu chiant ! (je crois que j’en ai fait les frais).

Il m’a fallu un long très long moment pour prendre de la hauteur sur la question , déjà que je ne me sentais pas trop comme tout monde (rapport à l’infertilité et ma vie mise sur off pendant presque 2 ans, temps que je ne pouvais pas rattraper, bref), lors de ma réintégration dans le monde de ceux qui vont bien , j’ai eu un sérieux nervous break down qui a duré près d’un an et demi… et me suis sentie plus isolée que jamais ….

Pourquoi ? parce que mes potes , mon entourage proche, si heureux de me savoir sortie d’affaire avaient envie de me voir revivre comme avant (et puis avouons-le, ils ont leur vie aussi). Sauf que bon, ça ne revient pas en 2 jours, faut digérer la bête , accepter , abdiquer et tout et tout, et "métaboliser" ce qu’on vient de traverser.

Puis, arrive le moment ou enfin (égoiste chevronnée) j’ai pu ouvrir plus grands mes yeux ou plutôt mes oreilles (bien aidée quand même par ma dream team, P. of course et mes BFF) …

Une re-sélection s’imposait :

1/ sélectionner ceux qui voulaient encore écouter mes problèmes (qui refont tout de même régulièrement surface, tels que les réjouissants: stress des exams, peur de l’avenir, la question BB, parce que oui ça arrive de temps en temps encore que je me tape de gros flippes, et pis c’est normal)

2/ revoir ceux qui vivent avec insouciance parce que ça fait du bien aussi , refaire le monde en terrasse parce que je suis aussi de la génération Bataclan (#rebelle #même pas peur des cons fanatiques – euh non ça c’est pas vrai ils me font très peur mais c’est un autre sujet), parler chiffon, Nouvelle Star (oui oui ma passion, je rêve secrètement d'être chanteuse depuis mon plus jeune âge mais personne n’a encore décellé mon talent bien caché ), de pleurer sur ma dernière pédicure ratée , tout cela m’a manqué aussi …

Pendant la guerre NO STRESS on a TOUS les droits , et encore 6 mois après l’annonce d’une rémission, mais après au boulot , réinsertion dans la vie sociale et collective youhou !

Je suis devenue plus saine , je ne picole pas (j’aime pas ça), je mange quasi 100% BIO , je fais du sport , je ne lis que des bouquins ayurvédiques (non ce n'est pas vrai non plus), clairement, tout cela, ça peut saouler l’entourage et moi même (il faut remobiliser toute sa lucidité et son objectivité pour tout simplement admettre que la vie des "normaux"connaît AUSSI son lot d'emmerdes) donc comme je le dis souvent (je radote pas mal, c’est mon coté ménopausée avec des pb physiques d'ostéoporose de centenaires, la sénilité me guette) on a tous besoin de légéreté dans ce monde de brutes finalement.

Et puis, dois-je l'avouer, le lobby Bobo et/ou les donneurs de leçons transcendentaux, green et healthy, me faisaient auparavant royalement chier, a fortiori aujourd'hui un peu aussi (no offense pour les afficionados du genre)…

Donc même si j’ai décidé de prendre soin de moi, je ne dois pas le faire subir aux autres qui ne sont pas prêts (même s'ils ont tort ahah laissons leur du temps) , car au fond de moi même je regrette tellement souvent cette insouciance évaporée , je ne veux pas etre releguée Cancer fighteuse uniquement. J’ai des problèmes « dramatiques » moi aussi du quotidien à régler et j’aime ça, ça m’a tellement manqué , tel que : l’autre rêve de ma vie i.e le dernier pull sublime inabordable sold out, puis appeler une amie pour m’en plaindre, ça manque ! Beugler dans ma bagnole comme une poissonière (no offense si vous etes poissonier hein) à cause du BIP…. Qui avance pas … ou du BIP qui vient de me faire une queue de poisson , ou encore bouh on est en Juin c’est pourtant les giboulés de mars, bouh j’en ai marre des grévistes (no offense idem).

Alors appel à l’action et très ciblé vers l’entourage ! Les gars, j’ai traversé l’enfer (j’aime encore m’en rappeler parfois avec ceux qui veulent bien m’écouter) mais j’en ai marre de ne parler que de ça, rassurez vous, je veux night clubber , rire, chanter pour votre plus grand plaisir, parce qu’en fait, bah je suis fucking normale !!

Et quand je pars dans des reflexions mystiques qui vous emmerdent bah dites-moi juste “stop t’es relou là, j’ai pas envie d’en entendre parler", je ne me suis pas trop privée de vous dire quand vos sujets ne m’intéressaient pas , faites de même avec moi !

Oui oui promis chuis prête !

Tout ça pour en venir où ? que bah oui cette maladie a gravé au fer rouge dans ma chair des séquelles encore à vif ; que ma vie sera autrement, juste différente, pas moins bonne, juste différente (un post sur la possibilité d’etre heureux après viendra sans doute un de ces 4 si mon emploi du temps de ministre seule aux commandes d’une startup hyper polyvalente me le permet).

Que j’ai réussi à en faire une force et que j’en suis très fière (oui je n'ai pas honte de me la peter – l’auto kiffe c’est bien parfois), mais que je suis toujours Charlotte qui claque tout le fric qu’elle n’a pas dans des "essentiels" fashion, parfois fashion faux pas (rapport à un dernier achat désastreux).

Je viens par exemple de claquer mon PEL pour baby Dog Golden qui arrive , pour qu’il soit le plus « stylé » des toutous !

Je suis en vie , toujours avec une épée de Damoclès au dessus de ma tête mais ce n'est pas ça qui va m’empecher d’avancer, de kiffer et de vivre !! Et puis je vais le dire, allez je me lance: aujourd'hui je vais bien (pfiou dur à dire mais c'est la réalité #lucky me), mon rdv onco d'il y a quelques jours me la re-confirmer youhou!

Donc les ex fighteuses qui me lisez, prenez ce post comme vous le souhaitez, c'est bien entendu juste mon avis perso, mais pour celles qui se sentent prêtes, élargissons notre champs de vision, nous nous sommes quand même battues comme des bêtes pour la vie, ne devenons pas des emmerdeuses mystiques isolées, on peut parlé de tout entre nous on s’comprend, mais pensons à ceux qui ont eu la chance de ne pas connaitre cette merde, ouvrons nos oreilles et nos coeurs très grands !

Pour celles qui se battent “profitez” à fond de ce droit (malheureux certes) mais une fois dans votre vie soyez 100% égoïstes vous pouvez dire merde à tout !!

Allez bisous

Je retourne regarder le Replay de Cauchemar en cuisine, euh non pardon je voulais dire mon dernier essai de Fienlkelkraut.

@ plus.

Charlotte.

*Explication sur le titre du post :

« La légèreté », titre inspiré de la très belle BD de Catherine Meurisse, rescapée du massacre de Charlie Hebdo, parce que sous une forme très différente, après avoir traversé l’enfer, ce qui nous rattache aussi à la vie, c’est de retrouver un peu de légereté, à travers le beau, la culture , tous ces piliers qui je crois nous sauvent, dans un monde qui va mal … y compris par le biais de banalité qui semblent si futiles à l’échelle de l’épreuve mais qui nous donne tellement d’air. On respire et on ouvre grand ses yeux , en cherchant bien, ce monde est beau beau beau !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

Accepter Ok