Updating Cart For Gift...
5% reversés à la recherche contre le Cancer à l’Hôpital Gustave Roussy - Livraison tous les jours pour les produits en stock

Post 2: ONCE UPON: L'histoire de Mon K... :)

<:fr>
pour écouter ce post :)
cliquez ici ==>> histoiredemonk-misterkfightingkit_bycharlotte
Quand Mister K est entré sournoisement, sans prévenir (enfin presque)… SAC HISTOIRE DE MON K CANCER

L'occlusion intestinale opérée 4 jours plus tôt (opération n°1/6), n'était que l'amuse bouche, ce jour du 4 on m'annonce, THE problème ! (lire mon premier post par ici )

Ce jour du 4 avril 2013 donc, le compte à rebours et la guerre ont commencé….

On me transfère le 8 avril dans un autre hôpital, dans le super service de chirurgie cancero / gynéco, je ne comprends pas trop pourquoi, on me parlait depuis 1 semaine de cancer / nodules dans le péritoine* … Etrange…

*Le péritoine est une membrane séreuse continue qui tapisse l'abdomen, le pelvis et les viscères, délimitant l'espace virtuel de la cavité péritonéale. (en gros c’est l’enveloppe qui entoure l'abdomen, le pelvis et les intestins).

Très vite, on m’explique que l’origine ce sont les ovaires, mais je suis tellement stone par mes doses de calmants ingurgités toutes les 6h que je n’y prête pas vraiment attention…

On enchaine directement sur une batterie d’examens dans la semaine qui va suivre: Tep Scan , Scaner, IRM, Echos … On me traine péniblement dans tous les services, je peux à peine marcher... Cela fait seulement 2 semaines qu’on m’a ouvert et refermé le ventre … C’est pas très pratique vous me l’accorderez, d’arpenter tous les jours des couloirs de la taille de CDG quand on est plié en 4 …

Le 19 avril , le verdict tombe , je vois donc le Prof L, qui commence à clarifier …

Prof L : “Mademoiselle l’anapath et les imageries confirment, vous êtes bien atteinte d’un cancer d’origine ovarienne qui a métastasé dans le péritoine, de bas grade à évolution lente : grade 1 – stade 3c. Vous êtes entre de bonnes mains, ça va être long, mais je vais vous sauver”

(cool le type est confiant, ça tombe bien, je n’ai pas d’autre choix que de lui faire confiance, et “le bas grade” me rassure… "évolution lente": coup de bol ça fait 2 ans que j'ai mal)

“Il faut qu’on aille vite, vous commencez dans 1 semaine les cures de chimio : Carboplatine / Taxol / Avastin, au totale vous aurez 6 cures” Moi: “Ah que 6 ! bonne nouvelle …”(j’avais souvenir que maman en avait eu 12, du coup je me dis que ça va, c'est rien..) Prof L , me coupe “ Non 1 cure c’est 3 séances, vous aurez donc 24 séances”

(je commence à vraiment m’enfoncer dans ma chaise inconfortable. Je suis déjà désespérée….)

on fera un bilan à 3 cures, et a priori en Septembre , c’est bon, chirurgie complète, on enlève tout : utérus / ovaires / une partie du péritoine / une partie de l’intestin, après quoi on…” Moi: à mon tour de le couper: “Quoi on enlève tout … ?!? Vous n’avez pas compris j’ai 27 ans, je n’ai pas d’enfant, c’est le rêve de ma vie.... Comment on fait ???”

(le plus dure a accepter est à ce moment précis, faire le deuil de ma fertilité dans tout ce flot de nouvelles improbables)

Lui: “vous adopterez” Moi: “ c’est hors de question, je veux qu’on me congèle des oeufs” Lui: “c’est impossible, on a déjà perdu trop de temps et ça ne servirait à rien” Moi: “ tout est possible”

(je suis au bord de l’hystérie je hurle, je pleure, - moi d'habitude si bien élevée- et surtout je n’ai pas un super contact avec lui... Normal sur le cancer des ovaires, il n’a pas l’habitude de communiquer avec des jeunes femmes. Çà n’arrive a priori qu’à des femmes ménopausées entre 70 et 90 ans, coup de bol n°2… Mais ça c’était avant, et ce ne sont seulement que des statistiques. Je serais d’ailleurs curieuse de voir les nouvelles....

Du coup lui et moi partons sur des bases fragiles, nous avons beaucoup de mal à nous apprivoiser. Je suis une furie, lui, je pense qu’il est un peu désemparé et pas hyper doué en psychologie féminine visiblement, ce n’est pas son boulot en même temps).

Je ne peux plus rien dire, je suis prostrée dans mon fauteuil...

Il conclut donc: “je disais donc, après cette chirurgie de Septembre on reprendra les chimios , les 3 cures restantes... Ne vous en faites pas la route est longue, mais vous êtes jeune ça va aller ! ”

On se salue (très froidement pour ma part) , je sors...

Et je m’effondre dans les bras de P. , mes parents et J. sa secrétaire …

Je passerai alors en boucle la conversation à mes proches. C’est hors de question ,ce n’est pas en ayant vu un seul médecin, aussi reconnu soit il, qu’on va me briser mon rêve ! Je veux immédiatement le contact de tous les chirurgiens gyneco de Paris qui congèlent des oeufs !!!! C’est mon obsession ! Au moins l’avantage c’est que ça me permet de garder le peu de moral qui me reste. Je pars donc en investigation oeufs au frais, le 2eme combat de mon K (le 1er étant de se battre pour ma vie bien sûr :)) !

CHIMIO START

Le 26 avril, je commence alors ma première chimio (ce sera les 3eme post: Kit orga chimio et 4eme post ;) ) dans la même Clinique que Maman, j’y retrouve son oncologue qui me suivra depuis.

Ce jour là, il m’expliquera le protocole, qui ne sera plus de 24 séances mais de 36, cool, je commençais à peine à m'habituer aux supers nouvelles ! (A raison d'1 séance toutes les semaines pendant 3 semaines, puis 2 semaines de pause, et rebelote 1 toutes les semaines .... blabla).

Mais avant de commencer les traitements, ce jour là ma 3ème bataille / l’obsession de perdre mes cheveux commença… (lire post 7: Obsession des Cheveux )

Commencera donc ma première chimio, accompagnée de A. ma meilleure amie, armée de mon casque glacé (#Mister Freeze) et du reste du kit (voir post 4), pour info j’ai fini par garder mes cheveux btw ;) !!!

Recap batailles / guerres, en cours :

1) ma vie (pour l’instant chuis là)

2) mes oeufs (en cours de négo)

3) mes cheveux (là, ça commence mais ça tiendra bon !!)

Çà semble futile d’intégrer la bataille des cheveux dans ce recap. Mais je vous garantis, que dans mon parcours, cette “bataille” aura tenu une telle place, qu’elle m’aura permise, elle aussi de garder le sourire. Et je crois que c’est en se fixant des défis quelconques qu’on s’arme le plus de courage, bizarrement. Se projeter dans un combat tel que les cheveux, ça veut dire qu’on tient à la vie quelque part, puisqu’on veut encore soigner son image ;)

OEUFS BATTLE n°2

Grâce à la soeur de P., je rencontre donc THE Prof qui me fera gagner ma 1ère bataille, celle des oeufs: Prof M. ! (cette partie sera développée également dans un prochain post : “kit de mes oeufs dans le panier CECOS”, à suivre....)

Je le rencontre donc après 2 chimios déjà passées…

Il me dit : “STOP on arrête les chimios tout de suite ! Je vous opère dans 1 semaine ! On va tout faire pour vous les garder aux frais vos oeufs ! Nos chances sont de 50/50”

Le 28 mai 2013, j’aurais droit à une “Ovariectomie droite par coelioscopie pour cryoconservation ovocytaire (conservés à Tenon)”.

Traduction: il m’a retiré l’ovaire droit par cœlioscopie, il a ensuite fait une stimulation in vitro pour récupérer des ovocytes / œufs, qu’il a ensuite envoyés au congel à l'Hôpital Tenon (au "CECOS").

Vous l’aurez compris, je devrais faire appel à une mère porteuse (GPA*), à l’étranger puisqu’en France ce n’est pas autorisé.

*GPA: Tous commentaires / débats à ce sujet POUR comme CONTRE, merci de vous abstenir, je ne fais pas un blog de débats d'opinions, je rappelle que cette partie est mon histoire personnelle/ ma liberté.

Battle 1 , done, je peux vous dire que ça rebooste !!!

Victoire ! J’aime le Prof M. !

Je veux qu’il s’occupe de ma grosse opération de Septembre, mais l’histoire sera un peu perturbée finalement …

Après cette brève intervention miraculeuse (opération n°2/6), je reprendrais donc mon cycle de chimios jusqu’à mi aout 2013, à partir de là je dois me réserver pour THE big Day de la chirurgie….

GROSSE OPERATION acte 1:

Je commence donc par faire une énorme soirée le 15 Septembre avec tous mes amis / P./ famille / proches, en prévision de ma future convalescence. Et le 25 Septembre le jour J est arrivé, Prof M m’opère par cœlioscopie (opération 3/6). Qui sera finalement juste un bilan abdomino pelvien après chimio néo adjuvante. Prof M préfèrera refermer, car avec une humilité qui force le repect, il reconnaitra qu’il n’a pas le plateau adapté pour une telle intervention…

Malgré son talent & son équipe extra, il opère en Clinique privée et son plateau bien qu’excellent ne peut pas assurer l’ampleur du bordel qui se trouve alors dans mon ventre …

A ce moment là je réalise que je minimisais surement la gravité de mon K…

Je lis dans les yeux de mes proches, pourtant si combatifs jusque là, la peur qui s’installe, eux aussi réalisent que ce n’est pas rien ce foutu K…

J’ai peur, je matérialise enfin cette peur enfouie qui ne voulait pas sortir , Ce 26 septembre 2013, j’ai peur de mourir… Et pire, je sens qu’autour de moi eux aussi, mes supporters de chocs ont peur de me voir partir … Je le vois dans leurs yeux, ils gardent la face devant moi parce qu’ils veulent garder intacte leur propre force, mais je sens au fond d’eux une lueur qui vacille. Pour la première fois ils réalisent que le K est vraiment une saloperie insidieuse, sournoise que personne ne maitrise …

Wonder maman ne montre rien, et déplacera des montagnes pour qu’on arrive à un résultat concluant !

Dans la famille, notre credo est “quand on veut on peut” – “rien n’est impossible”, alors on repart en quête d’un plateau plus important, plus équipé !

(Je suis faible, je maigris, je ne tiens pas debout je pèse 52kg maintenant …)

Je retournerai donc en urgence le 11 Octobre 2013 à mes premières “amours” , dans le service du Prof L. que j’avais snobé quelques mois plus tôt pour la bataille des oeufs …

Petite complication de parcours: péritonite de la vessie, opérée le 16 Octobre 2013 par laparotomie (opération 4/6), mais GOOD NEWS, elle permettra au super service de voir qu'on peut opérer mon K, et on va le faire sans plus attendre ! Dans 2 semaines !!! (Je n'en peux plus :( )

GROSSE OPERATION acte 2 (1 mois d’hospitalisation):

Je suis dans mon immense chambre, et depuis 2 semaines le service de gynéco est à mes côtés. Ils partent en guerre eux aussi, en guerre, car il faut me convaincre de me faire réopérer pour la 5ème fois, et accessoirement 2 fois en à peine 15 jours… Je dois leur faire confiance… Je me souviendrais à jamais de Marie, Anne Sophie & Nathalie qui pendant tout cet interminable séjour alité dans leur service, lutteront sans relache tous les jours pour me persuader que je n’ai pas le choix,. Je suis là maintenant, il faut y aller, il faut faire mon deuil definitif de ma fertilité …

A l’époque, j’espérais encore conserver mon utérus, pour une fécondation in vitro… Je ne voulais pas voir la réalité, qui m’avait pourtant été annoncée des mois plus tôt : opération complète… Je sais aujourd'hui que je n'avais pas le choix, qu'ils ont fait ça pour sauver ma vie, que je ne suis plus en mesure de négocier (comme quoi dans la vie même avec notre credo positif de "quand on veut on peut", bah là clairement c'est pas faute d'avoir tout fait garder mon utérus, mais ce n'était pas possible, on devait me l'enlever, ma vie contre garder mon utérus)....

A présent il faut agir, vite, mais moi, je n’ai plus de force, je n’ai plus d’envie, je veux que ça cesse, en réalité je suis tétanisée … Mais je veux vivre, ça je le sais ! Donc au fond de moi je sais que je n'ai pas le choix, malgré ma faiblesse physique et mentale, je dois y aller et je vais y aller (round 2).

A force de ténacité ,elles réussiront à me persuader !

Je serai réopérée pour la 5eme fois, le lundi 31 Octobre. Pour cette fameuse chirurgie complète… Ce que je voulais occulter jusqu’à présent est bien là, on m’enlèvera ce qui reste de mon ovaire gauche, mon utérus et le reste… Et surtout je vais devoir accepter cette poche (cette stomi comme ils disent) dont on m’avait déjà parlé mais que j’avais complètement mise de coté parce que je n’avais pas envie de l’accepter …

Ce 31 octobre 2013, le Prof L. & toute son équipe m’opérera du Big K pendant 9h (je n’ose même pas penser à ceux que j’aime qui attendaient que ça se termine, tant ils ont du suffoquer).

Le nettoyage complet est donc terminé ils ont "enlevé la maladie", je serai pendant 4 jours en soins intensifs, branchée à 1000 machines bruyantes, je n’ai plus vraiment peur maintenant que c’est passé, je m’ennuie dans mon lit surtout (je n’ai le droit qu’a 2h de visite par jour), je peux à peine bouger et ma sonde gastrique (dans le nez) me fait un mal de chien ! Mon caractère reprend le dessus, je suis révoltée contre le pauvre infirmier qui malgré ma sonde gastrique / ma sonde urinaire /ma poche / mes 5 drains / ma cicatrice de 33cm me force dès le lendemain à aller “au fauteuil”. Malgré mes injures il m’y a laissée 3h au fauteuil !! Je le haïssais le pauvre ;)

On me retransfèrera dans mon service chéri de gyneco ou je suis tant dorlotée par toutes mes bonnes fees (internes / infirmières / aides soignantes) et j'en sortirai le 14 novembre 2013.

Cette équipe de choc , je peux le dire aujourd’hui , m’a sauvé la vie … Il n ‘y a pas de mots pour exprimer l’éternelle reconnaissance que je leur dois … (j’espère surtout que je vais rester “remise" !!)

APRES THE BIG NETTOYAGE

Franchement, je n’avais pas mesuré l’immense fatigue qui allait me tomber dessus…

En sortant de l’HEGP ce 14 novembre 2013, je pèse 48kg… Mes muscles ont fondu, et j’ai pour la 3eme fois le ventre refermé after opening, très sympa :)

C’est grâce à mon équipe d’infirmiers à domicile / kiné / & co, qu’après 4 mois enfermée chez moi, je suis aujourd’hui de nouveau dans les starting block ! (un post sera dédié spécialement pour: les soins à domicile & l’après opération / remise en route - reboostage de la machine).

CHIMIO “RE START”

Bon ce n’est pas tout , mais la chimio devait reprendre !

Après le repos du guerrier, replace au Mister Freeze (mon casque glacé), AGAIN, ça m'avait manqué !

Courant Décembre je réentame, les séances, dur dur mais il faut y aller, c’est la dernière ligne droite > “plus que" 9 mois de traitements pfiou … Entrecoupés par ma dernière opération: enlever la Stomi le 27 février 2014 - opération last but least 6/6: remise en continuité de son p'tit nom) - j'hésite encore à faire un post sur ce sujet délicat :) à voir donc...

RECAP PARCOURS EN PLUSIEURS DATES:

- 01/04/2013: Urgences occlusion / découverte du cancer (K) - opération n°1

- 04/04/2013: Résultats ANAPATH : confirmation : grade 1 – Stade 3c: Cancer K

- 08/04/2013: Transfert service Gyneco hôpital : Confirmation : Cancer des ovaires

- 26/04/2013: CLINIQUE / rdv oncologue : CHIMIO START : les cocktails : "Carboplatine / taxol / Avastin"

- 28/05/2013: oeufs au frais - Opération n°2

- 25/09/2013: CLINIQUE Opération par Coelioscopie : bilan - Opération n°3

- 16/10/2013: Complication: péritonite - Opération n°4 (bon celle là, j'aurais pu m'en passer)

- 31/10/2013: Hopital : THE BIG BIG OPERATION / NETTOYAGE

Chirurgie complète (9h d’intervention) : nettoyage total "ils ont enlevé la maladie"

- 17/12/2013: CLINIQUE :Reprise cures chimios : les cocktails : "Carboplatine / taxol / Avastin" jusqu'en février

- 24/02/2014: Hôpital: Opération: enlève poche Stomi, ENFIN !!!

- 17/03/2014: CLINIQUE: Reprise cures chimios : les cocktails : "Carboplatine / taxol / Avastin" du 17.3.14 au 9.14 // Fin "carboplatine / taxol" le 30.4.14 //"Avastin" seul jusqu'à fin septembre 2014

Dite en Rémission, depuis fin Septembre 2014 ! :)

Comme vous pouvez l'imaginer, je n'ai pas pu travailler pendant 1 an et demi, merci Mister SECU / MUTUELLE en tout cas d'avoir couvert l'intégralité de mes frais. Et un immense merci à Ms & Co, de m'avoir attendu, car depuis Septembre je retravaille enfin comme styliste, et ça c'est vraiment top pour se ressentir "normale" d'une part , et d'autre part reprendre le fil de ma vie ...

La vérité, c’est qu’effectuer ce travail de mémoire m’émeut bien sûr, mais me donne de la force, aujourd’hui.

Cette épreuve, je crois qu’il faut essayer de la voir d’un plus grand angle … Mieux vaut à mon sens l’affronter de manière “positive”, car de toutes façons c’est tellement la merde, que j’aimais mieux voir les bons cotés que je pouvais en tirer. (Bon je ne vous cache pas que pendant le mois passé à l'hosto entre octobre / novembre, c'était pas franchement la folle ambiance, mais c'est du passé, je regarde devant >>>)

J’ai vu combien j’étais merveilleusement bien entourée, et que j’avais beaucoup de chance finalement que ce soit le cas. J’ai consolidé mes liens amoureux plus que quiconque… J’ai appris à voir plus juste, plus grand, sans me décourager. J’ai surtout appris à relativiser ;)

Oui, c’est l’occasion de réaliser que la vie est finalement belle, malgré tout. Vivre une expérience pareille c’est la plus belle leçon de vie qu’on puisse connaitre ! C’est une leçon d’humilité d’abord, mais surtout ça permet de profiter encore plus des merveilleuses choses qu’offre la vie, même les choses les plus simples. Et je veux donner du sens à tout ça …

Je n’oserais jamais affirmer que c’est parce que j’aimais la vie, qu’aujourd’hui je suis “remise”car ce n’est malheureusement pas si facile, mais je sais en tout cas que je me suis battue comme un chien pour la préserver , et j’en tire une immense fierté !

Donc voilà l’histoire résumée, de mon K … Je vous ai épargné les nombreux details et c'est déjà long, car la totalité de mes traitements / opérations (x6) représentent 1 an et demi de ma vie. Et l’idée de ce blog n’est pas de me plaindre, ni de tirer vos larmes, c’est avant tout de vous donner de la force , & d’envoyer de belles ondes efficaces / positives, donc STOP !!! Passons aux choses promises, les astuces ;) > next post (n°3) : CHIMIO KIT - très rapidement - avec plein de nouvelles illustrations / et enfin de bonnes ondes :) !!

Et n'oubliez pas de suivre ma page Facebook : https://www.facebook.com/misterkfightingkit ;)

A très très vite !

Charlotte

P.S: pour suivre toutes mes astuces & mes posts par mail, abonnez vous tout tout en bas du blog // ou sur ma page facebook.

ESSAI LOGO MISTER K BD

<:en>

Mister K - My Story :)

POST2-mystory-misterkfightingkit

When the K entered sournoisement, without giving notice

This day of the 4th of April 2013, the clock and the war began…

They transfer me the 8th of april in another hospital, in the amazing service of cancer/ gynecology, I didn’t understand why suddenly since a week everybody where talking to me about cancer / nodules in the peritoneum…. Strange

*The peritoneum is the serous membrane that forms the lining of the abdominal cavity, pelvis and the viscus, by defining the abdominal cavity (in the big picture, it covers most of the intra-abdominal organs).

Very quickly they tell me that the origin is my ovaries, but I am so stoned with all the medicine that I keep taking every 6 hours so I don’t really pay attention to it….

One week after my surgery, non stop we keep on going through a quantity of exams: Tep Scan, Scanner, MRI, ultrasound… They drag me with difficulty in all the different departments, I cannot really walk. It’s all been two weeks that they opened and closed up my stomach… It is not very practical you’ll agree, to walk every day in corridors that have the size of an airport when you are bend in half…

The 19th of April, the verdict is given, I see the Doc L, who starts to clarify

Prof L :

"Miss the Anatomical subject and the medical imaging confirm, you are suffering of an ovary cancer who has metastased in the peritoneum, in low level with a slow evolution: level 1 – Stage 3. You are in good hands, it will be long, but I will save you

(Cool the guy is confident, halleluia, I do not really have any other solution than to trust him and “the low level” reassures me…)

We have to be quick, you will start in 1 week the cure of Chemotherapy :

Carboplatine / Taxol / Avastin, in total you will have 6 cures

Me:

Ha only 6! Good news…”( I remembered that mum had had 12, so I feel like it’s fine)

Prof L, interrupts me:

No 1 cure is 3 sessions, you will haver 24 sessions” ( I start to sink in my very uncomfortable chair. I am already desperate…)

We will do a check up at the 3rd cure, and probably in Septembre, it will be good, complete surgery, we take it all away: uterus/ ovaries/ a part of the peritoneum/ a part of the intestine, after we…

Me : my turn to interrupt him

What we take it all away …?! You haven’t understood I am 27, I do not have any kids, it’s the dream of my life

(The most difficult to accept is at this very special moment, mourn over my fertility in all this unlikely news)

Him:

You will adopt

Me:

It’s out of the question, I want to have my eggs freezed

Him:

It’s impossible, we have already lost too much time and it wouldn’t lead to anything

Me:

Everything is possible !!!” ( I am at the border of hysteria I scream, I cry, and mostly I do not have a great feeling with him. Normal on the subject of ovary cancers he isn’t used to speak about this with young women, it usually only happens to post-menopausal women who are between 70 and 90 years old… But this was before, and it is only statistics. I would be very curious to see the new ones.)

So him and I we start on a very fragile basis, we have a lot of difficulties to approach each other. I am crazy, him I think he is a bit lost and not very good in feminine psychology, it is not his job at the same time.

I cannot say anything anymore, I am prostrated in my chair

He concludes:

... I was saying that after this surgery in September we will start again the Chemotherapy, for the last 3 cures

We shake hands ( very coldly on my side), I leave....

And I let myself go in the arms of P., my parents and J. his secretary…

I will then share in loop this conversation with my environment. It is out of the question, It Is not one doctor that will take me away from my dream! I straight away want all the contacts of all the gynaecologists in Paris that freezes eggs! It is my obsession! At least the good thing is that helps me to keep up the good mood, I start investigating on my fresh eggs, the second battle of my K ( the first one being to fight for my life of course)!

CHEMO START:

The 26th of april 2013, I start my first chemotherapy (it's the 3rd post of my blog: 3rd post: Chemo Kit et 4th post ;) )in the same clinic as mum, I will meet there her oncologist who will then start following me.

This day he will explain the protocol, who will not be of 24 sessions but 36

But before starting the treatments, this day my 3rd battle / obsession of loosing my hair will start .... (read post 7: Hair Obsession )

Mais avant de commencer les traitements, ce jour là ma 3ème bataille / l’obsession de perdre mes cheveux commença… (lire post 7: Obsession des Cheveux )

Will then start my first chemotherapy, with my frozen helmet (called Mister Freeze) and the rest of my kit ( see next posts), for info I managed to keep my hair ;)!!!

Recap Battle / War in progress:

1) My life ( for the moment that’s where i am)

2) my eggs ( in negotiation)

3) my hair ( it starts here but they will remain with me)

It seems useless to speak about my hair battle in this post, but I swear that it actually took such a big place in my fight against Cancer. This battle allowed me to keep smiling and I think that challenging yourself gives you a lot of strength and motivation. By trying to keep your femininity, you prove that your still want to live. ☺

EGGS BATTLE N°2:

Thanks to P.’s sister, I met THE Professor, who helped me to overcome my first battle, the eggs one! (This part will also be developed in a future post (- "kit of my eggs in the basket CECOS")

So I met him for the first time after the second chemo...

He said:

STOP, we have to stop the chemo right now! I will operate you in one week! We will do everything for you to keep your eggs fresh! Our chances are 50/50 "

On 28 May 2013, I would be entitled to a "oophorectomy on the right side through laparoscopy for cryopreservation of oocytes (conserved in Tenon's Hospital in Paris).”

I translate: He removed the right ovary by laparoscopy, he then retrieved ovocytes/eggs through the use of vitro stimulation, in which he then sent to the freezer to Tenon (CECOS).

You understood, I would require a surrogate mother (GPA in French) abroad since it is not allowed in France. (Disclaimer: All comments / discussions on the subject are as FOR and AGAINST, thank you for refraining ☺ I am not blogging a debate, I recall that this part is my personal story / my freedom ☺).

Battle 1 done, I can tell you that it is empowering!!!

"Victory" ! I like Prof. M.!

I want him to take care of my big operation in September, but the story will be a little different...

After this brief miraculous intervention (the 2nd one), I would resume my chemo cycle until mid August 2013, from then I will have to book for THE big Day: THE surgery ...

HUGE OPERATION Act 1:

I begun with a huge party on 15th September with all my friends / P / family / loved ones in anticipation of my future recovery. On September 25th the day arrived, Prof M operates me by Laparoscopy. Which will ultimately assess my pelvis abdominal after the neo adjuvant chemotherapy. However Prof M preferred to close, due to a recognition that commanded respect, realizing that he does not have substantial skills suitable for such an intervention …

At that moment I realized that I probably underestimated the severity of my K ...

I could read in the eyes of my relatives, so far so positive about my well being, the fear began to set in. We all realized that the damn cancer was harder than we thought.

I'm afraid, for the first time I discovered how much fear I had inside. This 26th of September 2013, I'm afraid to die... And even worst, I can feel around me that my relatives have the same fear. For the first time, they realized how insidious that K was...

Wonder Mom remains strong, she would move mountains for me!

In the family, our motto is "when we want we can" - "nothing is impossible”. Therefore we continued to search for a new surgeon, who had the abilities to operate me.

(I am weak, I lost weight, I can’t even stand on my feet!! I weigh 52kg now ...)

I went back on 11 October 2013 to my first “love”: Prof. L., who I snobbed a few months earlier for the battle eggs...

BIG OPERATION Act 2 (1 month hospitalization)

I'm in my huge room, and since 2 weeks gynecologist are at my side. They also go to war, to war because they have to convince me to be re-operated ... I have to trust them ... I'll remember forever Marie, Anne Sophie & Nathalie, who throughout this interminable journey in bed, fought tirelessly every day to persuade me that I had no choice. I'm here now, I must move on, I must mourn my fertility ...

At the time I was hoping to still keep my uterus for in vitro fertilization ... I didn’t want to see the reality, which had me been announced months ago of: full operation ...

Now we must act quickly, but I have no strength, I can’t stand it anymore, I want it to stop, in fact I am paralyzed ...

Hopefully they manage to convince me in the end!

I'll be re-operated for the 4th time, on Monday, October 31st . For this famous full surgery. Yes, unfortunately they will remove my left ovary, my uterus and the rest... And above all I have to accept this kind of pocket (Stomi as they say), which I had completely put aside because I did not want to accept it ...

October 31, Prof. L. & his team operated me during 9 hours (I do not even dare to think of those I love, that were waiting for it to end, they must have suffocated).

The cleaning is finished; I had to be in intensive care for 4d, connected to 1000 noisy machines. I’m not anymore afraid now that it’s done, I miss my bed (I have only 2 hours of visit per day). I could hardly move and my stomach tube (in the nose) was super painful! My character took over, I rebelled against nurses who, despite my poor stomach tube / my catheter / my pocket / my 5 drains / my 33cm scar forced me the next day, to go to the "Chair." In spite of my injuries they left me there during 3h!! I hated them at that time;)

I’ve been transferred me where I was I pampered by all darlings nurses/internes / and I got out on November 14, 2013.

This dream team, I can say today, saved my life ... There's no words to express the eternal gratitude I owe them ... (I just hope I'll stay "surrender "☺ !!)

AFTER THE BIG CLEAN:

Frankly, I had not thought about the immense fatigue that would fall on me ...

Leaving HEGP this Nov. 14, 2013, I weighted 48kg ... My muscles have melted, and for the 3rd time I had my stomach opened and reclosed ☹

It is thanks to my team of home nurses / physio / & co, and the four months locked up at home, that I am today again in the starting blocks! (A post will be dedicated specifically to: home care after operation & -).

CHEMO "RE START":

Nevertheless, I had to continue with my chemo!

Let’s go AGAIN with the Ice-Helmet / Mister Freeze !

During December I had to start over again, not very easy…But the end of this nightmare was near: only 9 months of treatment left ...

RECALL OF THE DATES OF MY DISEASE:

01/04/2013:

Emergency / discovery of cancer (K)

04/04/2013:

Results anapath: Confirmation: grade 1 - Stage 3 Cancer K: diagnotised ovarian Cancer

08/04/2013:

Transfer service Gyneco hospital: Confirm: Ovarian cancer

26/04/2013:

CLINIC / oncologist: START OF CHEMO

28/05/2013:

Operation: eggs kept fresh

25/09/2013:

CLINIC Operation by Laparoscopy: review

31/10/2013:

HEGP: BIG BIG OPERATION

Complete surgery (intervention 9 hours): Total Cleaning

17/12/2013:

CLINIC

Recovery chemo treatments: Carboplatin / taxol / avastin of 17.12.13to 3.2.14

24/02/2014:

HEGP

Operation: Stoma pocket removed, FINALLY !!!

17/03/2014:

CLINICAL

Re-start of chemo treatments: Carboplatin / taxol / avastin the 17.3.14 at 9.14

End carboplatin / taxol on 30/04/14

Avastin alone until September 2014-04

The truth is that doing this work touches me a lot of course, but it gives me the strength today.

I think we should try to see this big issue from a different point of view... It is better to face it in a "positive" way, because anyway it's sucks.

I saw how much I was surrounded; I realized how lucky I was to have a great family and great friends. I even strengthened more my love... I've learned how to see the right, without discouraging me. I mostly learned to relativize;)

Yes, this is the opportunity to realize that life is finally nice, though. Living such an experience is the best lesson in life that one can get! This is first a humbling experience, but mostly it allows you to enjoy even more the wonderful things that life offers you.

I would never say that is because I loved life that today I am alive and healthy. It is, unfortunately much more complicated, but I know in any case that I fought to preserve it, and I am immensely pride!

So that's the condensed history of my K ... I spared you the many details because all of my treatments / operations (x6) is 1 and a half of my life. And the idea of ​​this blog is not to complain or to make you cry, it's all about giving you strength, and sending you positive vibes, so STOP !!! Time for the tricks;)> next post: CHEMO KIT

See u very very soon !

Charlotte

P.S: to follow all my posts & tips, SUBSCRIBE on the blog // or on my page facebook.

LOGO-MISTER-K-EN

<:>

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

Accepter