5% reversés à la recherche contre le Cancer à l’Hôpital Gustave Roussy - Livraison tout l'été

ITW n°19: Alexandre - K fighteur.

<:fr>

Hello Alexandre,

Tout d’abord merci infiniment d’accepter de partager l’histoire de ton K, c’est vraiment courageux et généreux de ta part :)

Les hommes ont tant besoin de réponses eux aussi, et leur ouvrir la porte de la parole est fondamental :)

Commençons:

Qui es-tu ?

Prénom: Alexandre

Age : 28

Profession: responsable du développement

Ou vis tu : Paris

Pourquoi acceptes-tu de partager ton histoire aujourd’hui ?

Je l’accepte car cela pourra peut être aidé quelqu’un qui a subi les mêmes difficultés que moi

Quelles sont tes qualités (en quelques mots) ?

;) Beau,riche et intelligent ;) :)

Plus sérieusement je dirais que je suis pugnace et que je hais la défaite, il n’y a pas de jeu amical, je joue pour gagner !

Quelles sont tes passions (en quelques mots) ?

Le sport, je ne peux pas vivre sans, les voyages, ma femme et ma fille !!!

Peux-tu nous résumer ton histoire de (K fighteur)?

Mon histoire est la suivante :

Après avoir fini mes études de finance, je suis embauché dans une grande banque anglaise en salle de marché, nous sommes en 2010 et j’ai 23 ans.

Les horaires sont lourdes, le stress est permanent, je suis donc fatigué.

Après 4 mois de travail sans interruption j’ai le droit à une visite médicale traditionnelle d’embauche et jusque-là, rien de plus normal…

Seulement le médecin (que je remercie encore aujourd’hui) m’ausculte de manière très professionnelle (leur réputation est mauvaise) et ce pendant 30min.

A la fin de celle-ci il constate que j’ai une boule en bas de la gorge, il la palpe, et la stupeur me fait dire qu’elle vient d’apparaître alors qu’elle est vraisemblablement là depuis un moment.

Il me pose ensuite nombre de questions auxquelles je réponds par la négative sur certains antécédents (en effet jusque-là à part un rhume l’hiver je n’ai jamais été malade ni rien à signaler dans la famille).

A la fin de l’entretien, il valide ma visite mais me demande de faire une échographie de contrôle…

A la sortie de ce rendez-vous, j’appelle ma tante (pneumologue) à qui je raconte la consultation qui m’envoie immédiatement faire une prise de sang avec une ordonnance de 2 pages suivi d’une échographie cervicale et thyroïdienne.

Le stress s’intensifie doucement mais pas d’alarme…

4 jours plus tard les résultats de la prise de sang sont tombés : pas trace d’une quelconque maladie…. Ouf je suis rassuré (pendant 1 journée)

On passe donc à l’échographie : au bout de 2 minutes le médecin me demande si j’ai des antécédents à nouveau, je réponds que non. Mais pourquoi….?

J’ai des nodules partout dont un qui ne lui plait pas…., gros comme une balle de « ping pong » me dit-il.

Les questions fusent dans ma tête.

A réception de son compte rendu, ma tante m’appelle et me dit voilà tu as rendez-vous demain à l’IGR (Institut Gustave Roussy) avec le professeur Shlumberger c’est la star de la thyroïde et ne t’inquiète pas on en parlera après ton rendez-vous.

J’arrive donc à Villejuif dans cet hôpital dédié au K, je suis accompagné de ma petite amie avec laquelle je vis depuis 2 ans, on se regarde sans se parler, je comprends qu’elle angoisse et elle comprend que je ne suis pas serein non plus.

J’ai rendez-vous de 9H à 13h avec une batterie d’examen.

Après une ponction, prise de sang, une échographie et une scintigraphie le verdict tombe, je suis dans le bureau du professeur accompagné par le chirurgien, ma petite amie est assise à mes côtés et me serre la main ; c’est un cancer de la thyroïde!!

Je ne comprends pas vraiment ce qu’ils me racontent (à quoi sert la thyroïde, qu’est-ce que ça va engendrer…) mais je ne dois pas avoir peur, la chirurgie est prévue dans 3 semaines et le protocole se mettra en place suite à l’opération.

C’est l’effondrement dans ma tête, le cancer est en moi, je ne sais pas encore ce que ça veut dire mais j’ai peur…. Ma petite amie est forte, très forte depuis qu’on est rentré dans l’hôpital elle ne dit mot que pour me rassurer et ne sourcille pas d’un millimètre….

Le reste de mon histoire est à suivre… peut-être dans une prochaine interview…

(NB : je serais capable d’en écrire un livre, il faut m’arrêter :) LOL)

Quel K (quel cancer -grade si tu le souhaites / stade idem) :

Thyroïde, pas spécialement de stade mais plus un K particulier il y en a 4 différents pour cet organe, il est probablement là depuis ma naissance mais rien n’est moins sûr…

Quand va-t-il été découvert ? Quel âge avais tu ?

Découvert en mars 2010 j’avais 23 ans

Dans quelles circonstances a-t-il été découvert ?

Suite d’une visite médicale du travail

Si tu es en cours de traitement, ou en rémission (depuis combien de temps ?)

En rémission depuis 5 ans…

Quels traitement as-tu eu ?

chimio:

J’ai la chance de ne pas en avoir eu

Radiothérapie:

J’ai été irradié à l’iode 131, c’est un médicament qui brule toute les cellules thyroïdiennes dans le corps et isolé pendant 4 jours dans une chambre ou seul l’infirmière avait le droit de passer le bras pour me donner mes repas…

Opération :

1 chirurgie : ablation totale de la thyroïde et de ce qui l’entourait… l’hospitalisation à durer 8 jours.

Quelles astuces en lien direct avec le K as tu envie de partager

(ton feeling avec médecin, tes bons plans d’organisation traitement, tout ce qui te semble utile ;)) ?

Pendant, je dirais que le feeling avec les médecins a été primordiale, notamment car en tant qu’inculte de la maladie cela m’a permis d’être totalement informé et donc de garder confiance

hôpital: contact infirmière / doc / aide-soignant

Rien à redire sur l’hôpital, l’IGR est un concentré de cerveau et de gens ultra compétents. Bravo à l’hôpital public !

3/ médecine parallèle, si tu as a fait

Oui j’en ai fait, après l’opération notamment : je consulte encore d’ailleurs. C’est le docteur Sophie Montgermont et que je recommande à quiconque (dans le 17ème à paris). Cette femme d’une petite cinquantaine d’année, anciennement chirurgien gastro-entérologue, s’est reconvertie en ostéopathe cranien…

Je l’ai rencontré quelques années avant mon K et sans manipuler avec ses mains sur les cervicales, elle est capable de miracles (c’est d’ailleurs pour cela qu’elle a arrêté la chirurgie).

Que faisais tu pour te changer les idées / te vider la tête (avant chimio, opération & co) ?

J’avoue que je n’ai pas vraiment de remède, je pense que c’est propre à chacun mais des bons moments avec ma petite amie, ma famille et des amis, ça nous fait oublier beaucoup de choses…

Quelles astuces pratico-pratiques peux-tu nous conseiller ?

> quotidien (sport, nourriture & co)

Pour le quotidien post K, je dirais que je fais très attention à ce que je mange (pas en quantité mais en qualité)

Sport, dès que j’ai pu recommencer, j’ai repris le sport au moins 4h par semaine, c’est essentiel dans la vie, un moment de vide ou l’on se régénère mentalement et physiquement, à consommer sans modération…

Etais tu soucieux du regard des autres, avais tu peur que leur regard change ? que faisais tu pour le contrer ?

Pas vraiment, enfin si dans l’entreprise car le mot cancer fait peur et tout de suite ils s’imaginent que tu vas mourir donc que tu ne sers à rien…

Quelles sont les phrases pépites (dont tu te souviennes) qu’on a pu te dire pendant le K et qui auraient pu t’être évitées ?

« T’es sûr que ça va t’as l’air crevé »

Comment tes proches t’ont ils accompagné ?

Et quels seraient les conseils que tu pourrais donner aux proches qui accompagnent un K fighteur ?

J’ai envie de dire de la meilleure des manières mais c’est propre à chacun… ils ont toujours été disponible et surtout rassurant à chaque angoisse…

Et le sont encore quand chaque année je passe les portes de l’hôpital afin de vérifier que tout va bien.

Quels seraient les liens (internet) utiles qui t’ont aide pendant le K ?

Surtout pas les sites de médecines !!! A bannir :) !!!

Qu’est-ce que le K a changé dans ta vie …?

J’ai envie de dire presque tout…. J’étais un jeune insouciant, avide de sensations fortes, qui n’avait peur de rien, surtout pas de la maladie et encore moins de la vie en général…

Aujourd’hui je suis marié, j’ai une petite fille, j’ai quitté la banque il y a 2 ans et demi et je fais un métier qui me plaît vraiment, je vois les gens que j’aime et qui me le rendent… (J’ai fait un peu le tri ;) )

J’ai aussi malgré moi compris que la vie ne serait pas éternelle, peut-être trop tôt mais ce gain de maturité me permet de voir clair sur beaucoup de sujets et de profiter de ce qui compte réellement….

Champs libre ;)

raconte nous ce que tu souhaites (qui ne se trouvait peut être pas dans mes questions) :

Je rajouterais ici que le soutien psychologique de l’entourage est primordial mais pas que !

Je me sentais si fort que lorsqu’on m’a proposé à l’hôpital de consulté un psychologue, je les ai envoyés balader, il m’a fallu 4 mois post traitement pour me rendre compte que j’étais seule pour évacuer les angoisses et que seule une aide psychologique extérieur pouvait me le permettre.

Ça m’a pris 18 mois environ pour me sentir totalement libre et me dire que oui cette maladie je l’ai eu, qu’elle est partie, et qu’elle reviendra peut être mais qu’elle repartira car le mental face à ce genre d’expériences, ça fait plus que tous les traitements j’en suis persuadé….

Je rajouterai aussi que comparativement à d’autres je m’en suis bien sorti face aux traitements et laps de temps passé à l’hôpital (pour le moment) mais que c’est bien la tête qui dicte le bien être mental et physique, un petit truc peut faire beaucoup de mal…

Il ne faut jamais rien lâcher, je viens d’une famille avec beaucoup de médecins, je suis matheux donc cartésiens, mais le psychisme est tellement puissant que l’équation de chacun n’est solvable par soi-même pour 70%, les 20% avec les gens bienveillants et 10% grâce à des gens comme toi… Et ce n’est pas pour dénigrer ce que tu fais, je te l’ai dit auparavant, je trouve ça très courageux et on a besoin de personnes comme toi pour aider aux mieux les Kfighters !

(Charlotte : "Merci Alexandre , c'est très gentil, et me conforte dans l'idée de continuer encore et encore :) )"

-------

Merci encore, pour ton témoignage et d’avoir partagé ton K / astuces ;)

Plein de belles pensées positives

A très vite

Charlotte

<:en><:>

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

Accepter