Updating Cart For Gift...
Mon Panier
Livraison offerte à partir de 200€ d'achats - Payez en 2, 3 ou 4 fois dès 250€ d'achats
Entreprendre - la vérité.-desktop Entreprendre - la vérité.-mobile

Entreprendre - la vérité.

« La seule façon de faire du bon boulot, c’est d’aimer ce que vous faites. »
-  Steve Jobs.

Revendiquer la transparence c’est bien, mais mettre en lumière la réalité c’est encore mieux.

À l’ère du temps où tout le monde peut entreprendre, penser que tout le monde doit entreprendre serait discriminant ... je pense que s’accomplir est plus juste parce que tout le monde n’a pas pour vocation de devenir le Steve Jobs de demain - et ce n’est pas un horizon indépassable - je crois qu’on a juste envie de trouver la voie qui nous correspond.

"... être bon, être bien, être soi, être rien mais pas n’importe quoi, une charpie de chapka..."
- Utile, Julien Clerc

Je vais vous raconter mon choix que j’aime plus que tout mais peut-être aurais-je été passionnée de faire le tour du monde, je l’aurais aussi fait avec le même engagement.
Entreprendre est avant tout un trait de caractère :

  • aimer se mettre en risque permanent (tout le monde n’aime pas ça et c’est respectable). Entreprendre c’est harassant, il faut avoir une part de folie douce. 
  • se remettre en question sans cesse, accepter l’échec pour mieux rebondir et ça c’est très fatiguant ! 
  • savoir être humble et ne pas s’embourber dans l’ego, ou devenir diva.  
Un jour une amie m’a dit : "après le tsunami du Cancer tu te lances dans un nouveau tourment épuisant", oui je suis ainsi faite j’aime les défis, la peur du vide peut-être ? 


Entreprendre c’est faire corps avec son projet, une projection sans doute pour ne pas trop penser à ce qui fait mal.

Entreprendre c’est être passionné, mais c’est aussi être excessif, mono maniaque, de ne penser qu’à ça , d’y penser jour et nuit, autrement dit être pénible avec l’entourage.

Le stress de l’argent aussi, depuis Kiss Kiss Bank Bank nous sommes auto-financés, c’est une grande fierté mais c’est très frustrant. Si nos moyens étaient plus grands nous irions tellement plus loin, donc il fait être patient.

Et puis ... à la fin du jour, regarder sa trace en se disant : 

Il y aura bien au moins une personne qui aura respiré le même air que nous, trouvant une parcelle de bonheur en portant nos vêtements et accessoires. Ce sentiment, même fugace, vaut tous les retours sur investissement.

Voilà en quelques mots pourquoi j’ai osé. Et vous, quelle serait votre prise de risque ?

C.H

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

Accepter Ok