Updating Cart For Gift...
Mon Panier
Livraison avant noël - Offerte dès 200€ - Échanges et retours gratuits prolongés pour les fêtes jusqu'au 15 janvier
Nestor-desktop Nestor-mobile

Nestor

La grande nouveauté de cette rentrée, il ne manquait que lui pour parfaire un vestiaire qui se respecte, j'en appelle le trench-coat évidemment, saviez vous qu'il prit forme en 1914, dans l’atelier d’un certain Thomas Burberry ? Le trench figure depuis longtemps au Panthéon des vêtements iconiques, il va bientôt le devenir chez nous, c'est certain, bienvenue à notre Nestor, dessiné par Charlotte, développé, amélioré, épinglé pendant près d'un an, pour vous être enfin présenté fièrement ! Nous lui avons choisi un Twill somptueux italien, sourcé chez le spécialiste des toiles de trench depuis 1992.

L’histoire du trench 

Emportées par la passion et le désir de vous plaire, nous employons souvent l’épithète « iconique » pour désigner les pièces qui nous tiennent à cœur et qui rêvent de laisser une belle trace, synonyme d’engagement, dans votre vestiaire.

Vous n’aviez encore rien vu ! nous allons produire pour vous, un vêtement qui figure depuis longtemps au Panthéon des vêtements iconiques, un trench-coat .

Il est plus que centenaire. Il prit forme en 1914, dans l’atelier d’un certain Thomas Burberry, sur commande de l’armée britannique désireuse de protéger par tout temps les officiers de Sa Gracieuse Majesté. Adaptant les lourds manteaux en serge des armées françaises et britanniques, notre tailleur patriote dessina des imperméables fonctionnels, prêts au combat et... parfaitement coupés, agrémentés d'épaulettes et de boucles. Fonctionnel et élégant, c’est compatible. Vous me voyez venir ?

Dans l’enfer des tranchées, de la Marne à Verdun, le vêtement y gagna son appellation iconique de redingote de tranchée ou «trench-coat » pour la postérité.

Il traversa l’histoire, dont la seconde guerre mondiale, portée par les officiers alliés libérateurs.

Tous les ingrédients d’une épopée romanesques étaient réunis. Hollywood et la mode s’en emparèrent, ces Olympes où les dieux savent transformer l’ordinaire en sublime, passant de la fange des tranchées aux feux de la rampes des catwalks. Saint-Laurent bien sûr, dès les années 70 en fit un leitmotiv de ses collections, suivi par Dior, Balenciaga, Hilfinger, Paul Smith... enfin la marque Burberry et son tartan emblématique acquirent leurs lettres de noblesse. Les punks et les gothiques s’en drapèrent aussi, c’est dire si l’objet était - est toujours, plus que jamais - porteur de singularité et d’universalisme à la fois... le rêve de tout styliste !

C’est notre tour aujourd’hui de rendre hommage à l’icône. Nous n’aurons pas l’immodestie de tutoyer ou d’imiter servilement les dieux de l’Olympe. Notre trench aura sa personnalité ; nous avons mis tout notre cœur dans le dessin et le moindre détail.

Dans notre paysage mental, là où niche l’inspiration, je peux simplement vous avouer que les deux trenchs collés l’un à l’autre, d’Audrey Hepburn et George Peppard s’embrassant sous la pluie de Breakfast at Tiffany’s et Ingrid Bergman, déchirante, dans les bras de Boggart, serré dans son trench, imperméable à la pluie, pas à la passion incandescente d’Ingrid (dans Casablanca évidement), ne sont pas étrangers à notre dessin...

Nous avons nommé notre Trench NESTOR, clin d’oeil à Nestor Burma, le détective fine mouche, parigot dans l’âme, qui portait son trench comme une seconde peau, qu’il pleuve, vente ou neige.

 

Plume : C.H.

 


Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

Accepter Ok