Updating Cart For Gift...
Mon Panier
Livraison offerte à partir de 200€ - Échanges et retours gratuits dès réception
Nadège-desktop Nadège-mobile

Nadège

Je vous présente aujourd’hui Nadège. Elle dirige l’Imprimerie Heldé [nadege.tournay@imphelde.fr] qu’elle a reprise en 97 à la mort, trop tôt, de son père bien-aimé.

Nadège fait partie de mon réseau professionnel et affectif. Si si ! Croyez-moi, contrairement au cliché usé jusqu’à la corde, il est tout à fait possible d’être entrepreneur(e), exigeant(e) et sentimental(e). Il est même recommandé, face à tous les mauvais vents que nous affrontons en ce moment, de solliciter tout ce qu’il y a de bien et généreux dans ce bon vieux facteur humain.

L’imprimerie Heldé a été l’un des tous premiers compagnons de route de ma Marque. 

Mes brochures, mes fascicules, mes cartes sur joli papier sortirent de l’imprimerie, toujours agrémentés du grand sourire de Nadège et … d’arrangements souples et bienveillants sur les paiements. 



L’imprimerie loge dans la « Cité » du 36 Bvd. de La Bastille, comme une enclave d’artisans au milieu de la grande ville. Chaque fois que j’y entrais pour prendre ma livraison, à la course comme toujours - la ponctualité est le défi que j’ai juré de relever en 2021 - quelques paroles de Nino Ferrer dans La Maison près de la fontaine remontaient à la surface de la malle à émotions, qui dans mon cas, est toujours prête à déborder : … la maison près des HLM a fait place à l’usine et au supermarché / les arbres ont disparu, mais ça sent l’hydrogène sulfuré, l’essence, la guerre, la société ... C’n’est pas si mal, et c’est normal, c’est le progrès. Eh oui ! Dans un coin de l’imprimerie, trône en majesté une vieille rotative mécanique, trace du temps jadis où le compagnonnage était la norme, mais l’eco-responsabilité n’était pas un sujet d’attention. Ce n’était pas «mieux avant », c’était simplement différent, au temps préhistorique d’avant l’économie numérique. Il faut savoir monter dans le bon train sans regretter de l’avoir loupé. 

Or Nadège a su négocier tous les virages dans son métier, au gré des virages que tous ses clients eux-mêmes prenaient et lui imposaient. Il y a du darwinisme obligé dans la vie d’un entrepreneur, qu’il soit petit, moyen ou gros.

Dans les années 80 l’imprimerie Heldé était quasi captive des banques et des assurances, grandes fonctions alors très papivores et chronophages. Et puis, c’n’est pas si mal, c’est le progrès, elles ont à marche forcée, dématérialisé leur «paperasserie » au profit de la bureautique et du classement informatisé. Nadège eut alors l’intuition qu’à côté des grandes machineries administratives il y avait de la place pour une imprimerie de qualité. La maison Heldé investit dans des machines ultra performantes capables de convertir en temps réel un fichier digital en enluminures personnalisées. Ce n’est pas le moindre des paradoxes que de constater que la globalisation n’aura pas tué le besoin d’authenticité et de proximité, bien au contraire.     

Une belle carte sur papier vélin vaut tous les textos elliptiques qu’on dégaine pour un oui, pour un non.



De fait, aujourd’hui Heldé sert et cultive une clientèle dédiée à l’événementiel, sportif, festif, marques de luxe, la restauration aussi, avec des réflexes et savoir-faire - respect des délais et personnalisation - dignes des meilleures enseignes qui délivrent qualité et jouissent du privilège d’être reconnues.

Hélas vous venez de comprendre combien tous ces secteurs d’activité, Ô combien « essentiels » en dépit d’une classification inconséquente récente, souffrent des dégâts occasionnés par un virus sournois et dévastateur. Ils ont entraîné l’imprimerie dans la désolation, avec une trésorerie qui diminua comme peau de chagrin depuis mars. Mais Nadège ne lâchera rien, je le sais. Elle cultive son réseau pour redémarrer dès la sortie du tunnel, qui est proche si nous restons unis. Parmi tous les vaccins qui contribueront à la reprise tant espérée, il en est un qui se nomme résilience et trace, de celles qui nous permettent d’avancer en ne gardant que le meilleur des coups que le sort nous aura infligés.

Pour toutes ces raisons, nous avons passé une commande spéciale à Heldé, celle de notre papeterie pour les fêtes. Un bonheur ne vient jamais seul. Le beau papier de Nadège se mettra au service des dessins de Clémentine du Pontavice et son oiseau dont « l’essor sans fin nous réclame. Planons sur l’air et les eaux ! Les oiseaux sont de la poussière d’âme » (V.Hugo – Chanson des oiseaux). Quand vous recevrez notre papeterie, pensez à Nadège qui ne lâche pas la barre par mauvais temps. Aidez-la si vous le pouvez et faites-la connaître en ligne, elle le mérite comme toutes ces TPME pour qui les aides financières les plus exceptionnelles ne remplaceront jamais les sourires de clients satisfaits.

Dans mon bouquin, je vous ai conté l’histoire du 4 de la rue Chanaleilles. Dans une autre vie récente, je m’y promenais souvent avec Michka, la truffe au ras du sol. Moi, j’étais plutôt nez et tête en l’air, aux sens propre et figuré. Je m’arrêtais toujours, pour lire et relire l’inscription sur marbre qui m’attirait confusément, au dessus de la porte du bel immeuble couvert de lierre. On y lit :

Dans cette maison a vécu de 1954 à 1978 René Char
 « Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver » 

Sans Gutenberg et l’invention de l‘imprimerie, nous serions très pauvres en traces.

C.H

Son mail : imphelde@imphelde.fr
Téléphone : 01 43 43 98 16
Adresse : 36 Boulevard de la Bastille, 75012 Paris
Instagram : https://www.instagram.com/heldeparisbastille/
Site : http://imphelde.com/ 


Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

Accepter Ok