Updating Cart For Gift...
5% reversés à la recherche contre le Cancer à l’Hôpital Gustave Roussy - Livraison des produits en réservation avant Noël
#7 Benoit - Happiness Therapist-desktop #7 Benoit - Happiness Therapist-mobile

#7 Benoit - Happiness Therapist

Benoit, 32 ans

Co-fondateur de BonneGueule

En charge des aspects techniques / éditoriaux 

✔️ Ton compte IG à suivre :

@Mr.Slowboy, dessinateur freelance de grand talent, surtout si on aime l’Ivy League.

✔️ Ton kiff « évasion » perso du moment :

Faire des "deep dive" sur des sacs à dos, de la bijouterie japonaise, des vestes outdoor, et lire sur de la spiritualité.

✔️ 1 podcast à écouter :

"Entreprendre dans la mode" bien sûr ! Ou le podcast de Yaniro.

✔️ Ton activité confinement ?

Sport, étirement, lectures et forcément, quelques films !

BonneGueule a d'abord commencé comme un média indépendant sur la mode masculine, dès 2017. Puis nous avons muté en marque de vêtements à part entière, autour d'un vestiaire quotidien et axé sur les très belles matières. Avec un modèle économique sans intermédiaire qui nous permet d'offrir une qualité luxe à des prix compétitifs.

2007 : création du média, avec des contenus indépendants, sans article sponsorisé et sans affiliation (c'est toujours le cas aujourd'hui), avec une approche centrée sur la pédagogie et la bienveillance

2011 : début de la monétisation avec la vente d'un livre électronique (PDF) à 27€ pour 200 pages, une manière novatrice de monétiser un site de mode masculine à l'époque

2012 : on met un pied dans la vente de vêtements en faisant des collaborations avec des marques de vêtements

2014 : lancement de notre ligne de vêtements sur le web

2015 : ouverture de notre première boutique à Paris

2016 : ouverture de notre boutique à Lyon + première levée de fonds

2017 : ouverture de notre boutique à Bordeaux

2019 : ouverture de notre deuxième boutique à Paris

2020 : (si tout va bien) ouverture d’une boutique à Lille

L’annonce du confinement a été une demi-surprise. On a dû fermer les boutiques physiques, et surtout, adapter toute l'organisation de l'entreprise. Les deux premières semaines furent bien chargées de ce côté-là. Puis on a ensuite adapté la ligne éditoriale, et on a voulu maintenir une proximité avec notre communauté avec un à deux lives hebdomadaires.

Je pense que la reprise se fera très progressivement, et qu'il va falloir être très rassurants pour les clients en boutique et paradoxalement maintenir une vraie relation de confiance et de proximité avec eux. Je pense aussi que cette crise va durablement faire réfléchir tout le monde sur leur manière de consommer… Et je pense que ça en sera très positif !

Mon mantra serait : I am Titanium, en référence à la chanson de David Guetta :)

Dans ces circonstances, si je devais donner quelques conseils à d’autres entrepreneurs :

  • D'avoir un plan ! De ne pas rester figé face à la crise, mais d'être dans le mouvement !
  • Décider de mettre son focus uniquement sur les choses que l'on peut contrôler, ça ne sert à rien de se laisser polluer toute la journée par des informations qui tournent en boucle 
  • Se concentrer sur l'essentiel : Qu'est-ce qui compte vraiment pour moi ? De maintenir les lancements ? De prendre plus de temps de les travailler ? Le lien avec la communauté ? 
  • Le rythme de nos journées change, et paradoxalement c'est le moment où jamais pour réfléchir à des grandes questions de fond, y compris sur le business 
  • "Panic is bad, over reaction is good". 

Ce confinement, c'est l'occasion d'un voyage intérieur qu'on aura peu d'occasion de faire par la suite, il faut en profiter pour se poser les bonnes questions : Qu'est-ce que cette crise dit de nous ? Comment je réagis face à l'incertitude ? La solitude ? De quoi je m'aperçois ? Ce qui compte le plus pour moi ? Qu'est-ce que j'adore faire mais dont mon quotidien habituel m'éloigne de cette "zone de génie" ?

Chez BonneGueule, on a appris à se ré-inventer ! On a voulu faire une ligne éditoriale plus en phase avec ce que l'on traverse. Et pour le lancement de nos produits, on doit travailler différemment étant donné qu'on ne peut plus prendre en photos nos mannequins !

Mon premier réflexe à la fin du confinement sera d’aller à ma salle de sport et rejoindre mes amis au bar dans la foulée !  

Pour découvrir BonneGueule, c'est par ici. 

 

Plume : Benoit Wojtenka


Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

Accepter