• Panier vide
Remonter

Blog

Home / Blog

Aujourd’hui je vous présente Liza qui incarne beaucoup de choses à travers une merveilleuse expérience vécue qui me touche spécialement, la PMA .

Derrière le voile de cette abréviation , signifiant Procréation Médicalement Assistée, dans toute sa sècheresse administrative, combien d’espoirs déçus, de réussites , d’épreuves, de souffrances, de tabou, de bonheur, d’enchantement … de montagnes russes , morales et physiques ?

Voici ce que Liza m’a conté, car c’est bien comme un conte de Noël qui la fait rayonner aujourd’hui de bonheur avec un ventre qui s’arrondit joliment depuis 8 mois.

Son histoire ?

Née il y a 32 ans à Strasbourg, dans cette belle ville où ce sont les cigognes qui sont chargées de déposer les bienheureux bébés dans les foyers .

Le foyer de Liza était doux et aimant et la cigogne fut particulièrement généreuse et inspirée. Liza est née artiste dans l’âme. Venue à Paris , Liza est «Dream Catcher » mannequin, comédienne , chanteuse, compositrice ( sa première chanson s’intitulait «comme une amoureuse »; les coïncidences n’existent pas), un album est en projet, et puis … amoureuse de Mathieu, autre bienheureux venu lui aussi de Strasbourg . Les planètes s’alignent harmonieusement pour Liza et Mathieu, un bébé serait un enchantement supplémentaire . La cigogne est convoquée…. mais elle ne prend aucun envol. Les jours passent, puis les mois qui font des années, quatre déjà …

Et Liza souffre, d’impatience, de frustration, d’injustice ; elle souffre aussi, physiquement, à intervalles réguliers . «Je vivais avec ma douleur » dit-elle. Ces mots résonnent en moi comme autant de terribles souvenirs .

Alors Liza consulte . Analyses, radiographies, comme un plan de bataille qui commence à s’organiser sans bruit . Résultats : le spectre de l’endométriose qui hantait Liza n’est pas décelé, ouf ! mais les voies de sa fertilité sont bouchées, séquelles d’une infection ancienne .

Liza passe par un stade, que j’ai, hélas, très bien connu aussi : le stade de l’errance médicale avec les mauvaises personnes.

Premières fécondations in vitro ratées, traitements autant douloureux qu’inefficaces, administrés par un médecin réputé (ou bien auto proclamé ?) spécialiste , mais qui n’inspire aucune confiance . Comment peut-on être compétent sans empathie ou sans inspirer confiance, qu’on soit médecin, garagiste, psy, avocat, moniteur d’auto école … peu importe ? On peut renverser des montagnes si l’on est armé de confiance, en soi et envers les autres.

Le miracle.

Et puis, miracle – comme moi, encore – LA rencontre qui va tout changer . Entre sur le champ de bataille, le bon médecin, celui qui, comme Mathieu, ne vous lâche pas la main, le compagnon de route, le pédagogue, doué de patience et d’empathie, celui qui cherche à vos côtés toutes les voies et moyens de LA solution .

Oh ce n’est pas, du jour au lendemain, un chemin jonché de roses , c’est même un nouveau marathon qui commence, mais avec cette fois en main une boussole et la confiance retrouvée.

Je vous passe les détails techniques de tous les traitements et opérations, je ne voudrais pas commettre de contresens .

Le mieux est d’aller sur le blog de Liza qui vous dira sa leçon de biologie appliquée en pleine connaissance de cause . En tout cas la façon dont elle m’a raconté sa F.I.V de la dernière chance, «les piqures de déclenchement pour lâcher les ovules »(sic)…. tout cela fut dit avec un mélange de poésie et de joyeuses précisions techniques, qui irradie de vie, de détermination et de fierté, autrement traduit par:  «j’en ai tellement ch…, mais ça a marché !! » .

Oui, quel enchantement que d’apprendre que la fécondation a réussi après une ultime période d’attente, chargée de peur et de superstition.

Une ère nouvelle, en rose, en bleu , en gazouillis, s’annonce … mais pas question de se replier sur son bonheur. Le bonheur, c’est fait pour claquer au vent et être partagé . Partager aussi l’expérience, bonne et mauvaise , pour en tirer les meilleures leçons au profit des autres .

Liza ouvre un blog, journal de bord de son trip en P.M.A. , une vraie leçon de choses et leçon de vie, transposable à bien d’autres épreuves .

Voici ce que j’y lis :

– ne pas s’enfermer dans la solitude ou le déni quand le ciel vous tombe sur la tête, mais accepter et se mettre en mode combat.

– s’entourer des bonnes personnes ; la compétence médicale est cruciale, mais l’alchimie humaine, la confiance mutuelle, l’épaule bienveillante des proches pour y pleurer parfois, c’est tout cela qui permet de surmonter les derniers kilomètres du marathon, les plus durs en général .

– c’est ce noyau dur de l’équipe et l’amour, toujours l’amour, qui permettent de prendre les bonnes décisions et d’affronter les échéances sans vaciller.

– ne pas avoir peur de briser le silence, dialoguer et transmettre .

– expliquer aussi, sans préjugés, sans juger ni être jugée . La P.M.A reste dans le zone grise de certains débats . Des réfractaires se font entendre , sur fond religieux ou de tradition . C’est respectable, à condition de ne pas manier l’intolérance ou le mépris envers celles, infertiles, qui veulent coûte que coûte donner la vie, avec ce désir d’enfant chevillé au cœur. Rien ne révulse  plus Liza que ces réfractaires qui nomment son bébé «bébé éprouvette », stigmatisé avant d’avoir vu le jour .

– l’adoption a été une alternative envisagée par Liza et Mathieu, il y a tant d’enfants en manque de tout, dont l’amour, sur cette terre . Mais finalement les démarches s’avérèrent encore plus aléatoires, plus longues, plus injustes aussi , qu’une P.M.A .

Je laisse à George Sand la morale de cette belle rencontre : «L’amour d’une femme pour un homme doit ressembler à la tendresse d’une mère pour son enfant ».

plume : C.H

Flash infos légèreté : 

Le principal trait de ton caractère ?

Généreuse

La qualité que tu préfères chez un homme / femme ?

Son rire, son sourire

Ton principal défaut ?

Commandante

Ton occupation (passion) préférée ?

Il y en a plein ! Les voyages.

Ton rêve de bonheur ?

C’est maintenant.

Le pays où tu désirerais vivre ?

Le Portugal

Pourquoi ? Ce sont mes origines, comme une deuxième maison

Ton livre préféré ?

C’est un peu culcul mais le film « N’oublie jamais »

Ton héro ou héroine ?

Je n’en n’ai pas, toutes les personnes ont un côté héro

Le don de la nature que tu voudrais avoir ?

Y’en a plein ! J’aimerai que l’injustice n’existe pas ou plus

Ton État d’esprit actuel ?

Bien. En paix. Trop heureuse !

La Faute qui t’inspire le plus d’indulgence ?

La maladresse sincère.

Ta devise ?

Tout est possible

Quel est le mantra qui te correspond le plus dans nos collections :

Hope ! Toujours garder espoir

J’ai mis ce pull pendant tous les moments importants de ma FIV miracle !!

Que t’inspire notre marque Mister k. ? 

Le courage, l’espoir, le combat, la force

Que souhaites tu dire, conseiller, aux gens qui te découvrent aujourd’hui  ?

D’être fière de leurs combats quels qu’ils soient !

 

Pour suivre Liza rendez-vous sur :

Liza sur Instagram

son blog : PMA pour mon miracle

lui écrire par mail 

Aujourd’hui je vous présente Liza qui incarne beaucoup de choses à travers une merveilleuse expérience vécue qui me touche spécialement, la PMA . Derrière le voile de cette abréviation , signifiant Procréation Médicalement Assistée, dans toute sa sècheresse administrative, combien d’espoirs

Venez découvrir notre boutique éphémère au cœur du Marais à Paris jusqu'au 20 décembre ! Nous sommes impatientes de vous rencontrer, de vous faire découvrir nos collections en vrai, de partager avec vous notre évolution, et de vous faire découvrir plein

La semaine dernière, nous avons planté le décor de nos ambitions futures, aujourd’hui nous allons plus entrer dans le détail de ce qui vous attend, attention c’est long mais indispensable pour mieux nous comprendre, et vous serez obligés de lire

Bonjour à tous, pour rappel, chez @misterk nous ne faisons pas de soldes voici un petit recap des raisons pour lesquelles nous n’en faisons pas : ✔nous travaillons jours après jours à proposer des produits de qualité, pensés et confectionnés avec beaucoup d’amour dans

Aujourd’hui je vous présente Jean-Max, notre premier portrait, entrepreneur militant . Son militantisme opère sur un champ sans limite, l’amour. Son entreprise est au service de son militantisme, à moins que ce soit l’inverse . Éternelle histoire de la poule et de l’oeuf

Quand je vous dis que chez mister k. tout est fabriqué avec amour et sincérité, la transparence que je revendique sans relâche ne serait pas complète si je ne vous présentais pas José, qui me fait confiance depuis le premier

Je vous raconte aujourd’hui pourquoi cette nouvelle collection s’appelle ainsi, avec toujours dans l’idée, vous raconter cette fameuse suite, ce rêve qui devient possible, celui d’avoir entrepris mais surtout de créer ma marque de vêtements et d’oser, avec cette sincérité,