• Panier vide
Remonter

Il y a deux semaines on vous parlait déjà d’évasion, de sauter le pas et de partir faire le tour du monde. Mais on sait bien que ce n’est pas une décision que l’on prend à la légère! Alors on s’est dit qu’en attendant de s’y atteler, on avait quand même le droit de rêver. De rêver encore et toujours de voyages, d’étranger, d’exploration, de vadrouille et surtout, de grands espaces.
Parce que les paysages et la nature sont synonymes de beaux voyages, d’aventures et de liberté.
Est-ce qu’il n’est pas grisant de voir s’étendre devant soi des plaines et de la verdure à perte de vue ?
Alors on cherche, sans partir trop loin, où trouver ce mélange d’espace et d’exotisme pour découvrir autre chose que notre France adorée. Et on pense dans un premier temps à l’Islande 

 

“La vie ce n’est pas respirer c’est avoir le souffle coupé” Alfred Hitchcock.

 

Ce petit pays insulaire, point de rencontre de tous les phénomènes naturels les plus incroyables…. 

Chutes d’eau et cascades plus impressionnantes les unes que les autres, icebergs à la dérive, geysers de 30m de haut, lagons bleu turquoise au milieu de champs de lave, glaciers gigantesques dont la fonte nous effraie, volcans encore actifs aux noms imprononçables, plage de sable noir, et pour les plus chanceux, aurores boréales, ces faisceaux verts lumineux qui traversent le ciel….On est essoufflé et époustouflé rien que d’y penser !
On saute dans notre voiture, on branche la radio et on s’aventure pour des heures de route. La Route 1 devient notre meilleure amie. Comme elle fait le tour de l’île, on la parcourt de long en large et parfois on bifurque à droite ou à gauche pour aller explorer ce qu’il se passe là-bas.
En hiver, on profite des quelques heures de jour que le soleil nous accorde et ce sont de grandes étendues blanches qui s’ouvrent devant nous au fur et à mesure qu’on avance. En été le vert a remplacé le blanc et on cherche un petit peu d’obscurité pour réussir à fermer l’oeil. On voit parfois apparaître une petite cabane perdue au beau milieu de nulle part et on rêve quelques instants de s’installer ici.
On y va probablement pas pour sa gastronomie mais cela nous importe peu. Les paysages à couper le souffle nous font tout oublier.  

Mais ce sentiment de liberté qui nous envahit quand on se promène, seul au monde, au milieu de cette nature époustouflante, on ne le ressent pas qu’ici. L’Écosse nous fait la même impression.

 

Les paysages sont là, les grands espaces aussi – et on pèse nos mots.

 

La voiture est encore notre alliée pour profiter allègrement de tout ce qui nous entoure. Les collines et les montagnes accidentées sont entrecoupées de vallées dans lesquels les lochs, ces fameux lacs écossais et les légendes qui les entourent, se forment. On entre dans une forêt de bouleaux dont on ne ressort qu’après avoir admiré leur envergure.
On sillonne les petites routes des Highlands en croisant les ruines et les châteaux qui font leur histoire, quand finalement, arrivé en haut d’une montagne, on reste bouche bée devant ce panorama vert orangé. Une vue plongeante sur les collines recouvertes de fougères, un loch et les dizaines d’archipels au loin…. 

On peut se sentir minuscule face à ces décors, qu’ils soient polaires ou verdoyants. Mais ils peuvent aussi nous donner beaucoup de force, nous donner l’impression que rien ne nous retient, qu’il n’y a aucunes barrières et que nous sommes libres d’aller où l’on veut dans leurs contrées.
C’est ce que ces voyages nous inspirent.

 

 

Et pour vous plonger vous aussi dans l’immensité de l’islande et de l’Ecosse et amorcer un début de futures vacances, on vous a sélectionné de jolies adresses :

 

 

ISLANDE :
ÉCOSSE :
  • Knockderry House Hotel Un vieux manoir sur le bord du lac Lomond 
  • The Mustard Seed  Une ancienne église transformée à Inverness avec la vue sur la Ness
  • Prendre The Jacobite pour parcourir les highlands de Fort William à Mallaig en vieux train à vapeur.

 

Plume : B.P.B

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

 

Je m'inscris !

pour ne rien manquer de nos nouveautés,

et être avertie des articles postés sur "La Revue" !